Impacts environnementaux et approches spatiales de la Grande Guerre

Date / lieu : 20-21 septembre 2018 / Reims

Le front de la Grande Guerre trop souvent représenté sous la forme d’une ligne, a fait l’objet d’approches spatiales (Plans directeurs, SIG, lidar) et environnementales novatrices, notamment dans le cadre du programme IMPACT 14-18 (2015-2018) financé par la Région Grand Est et labélisé par la Mission Centenaire 14-18. Les travaux montrent clairement le contrôle des conditions géomorphologiques, géologiques, hydrogéologiques et hydrologiques sur la largeur du no man’s land, les densités de tranchées et de boyaux (13 000 km en Champagne-Argonne), l’épaisseur et la structure des réseaux de défense (organisation linéaire en positions/lignes et cellulaire en réduit/centres de défense sur 20 à 40 km). Les prospections aéroportées (lidar), les observations en géosciences et en archéologie montrent de nombreux héritages environnementaux de la Grande Guerre (bombturbation, polémo-paysages, contaminations des sols et des eaux, cavités souterraines) qui conditionnent le développement territorial des collectivités locales situées dans les anciens réseaux de défense. Mais ces héritages constituent également un potentiel de valorisation patrimonial d’intérêt communautaire. L’objectif du colloque est de partager les principaux résultats des recherches transdisciplinaires portant sur ces problématiques.

Pour en savoir plus…



Citer ce billet
admin (2018, 18 juillet). Impacts environnementaux et approches spatiales de la Grande Guerre. Dynamiques Environnementales Info. Consulté le 18 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/nhuv

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search