Karst

Définition : Terme allemand dérivé de Kras, toponyme de la région de Slovénie typique de paysages calcaires formés par dissolution. Le karst regroupe donc l’ensemble des formes de reliefs modelés par l’érosion hydrochimique et hydrologique dans des roches solubles, le plus souvent carbonatées. Les régions karstiques sont caractérisées par une dynamique hydraulique souterraine à l’origine des réseaux spéléologiques (grottes, gouffres, etc.). Le réseau souterrain le plus développé (en km cumulé), connu à l’heure actuelle, est Mammoth Cave au Kentucky (Etats-Unis) s’étendant sur plus de 500 km de galeries naturelles. En France, la salle de la Verna (la Pierre-Saint-Martin, Pyrénées-Atlantiques) est de taille à accueillir une cathédrale ! La dissolution des roches karstifiables peut entraîner des catastrophes naturelles brutales comme on a pu le voir récemment (en 2010) à Guatemala City où un effondrement karstique, d’un diamètre de 20 m sur 30 m de profondeur, s’est produit en pleine ville.

Citer cet article comme : Teddy Auly, Karst, in : Dynamiques Environnementales, ISSN électronique : 2607.2653, 22/03/2018, https://dei.hypotheses.org/379.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.