131e réunion du COFRHIGÉO –

Date / lieu : mercredi 12 juin 2019 / Maison de la Géologie, Paris

La 131e réunion du COFRHIGÉO aura lieu le mercredi 12 juin 2019, à 14 heures, dans la salle van Straelen de la Maison de la Géologie, au 77 de la rue Claude Bernard, Paris 5e.

Le programme de la réunion est le suivant :

  •  M. Gregory Todd, de l’Université d’Édimbourg: Les fondations françaises de Theory of the Earth de James Hutton: Hutton et la chimie de Guillaume-François Rouelle.
    Les origines de la pensée géologique de James Hutton sont restées obscures jusqu’à présent. Mes recherches sur le séjour de Hutton à Paris, entre 1747 et 1749, et sur les manuscrits des cours de chimie de Guillaume-François Rouelle confirment que Hutton avait été étudiant de Rouelle et qu’il en apprit une méthodologie actualiste et une compréhension des origines organiques des bitumes et des calcaires, qui sont devenues les fondations de sa Theory of the Earth.
  • M. Pascal Retif, du Centre François Viète de l’Université de Nantes: Cartes géologiques et géologie du granite.
    L’étude des cartes géologiques européennes (Royaume-Uni, France, Allemagne, Norvège) permet de comprendre l’évolution des connaissances et des théories sur l’origine des granites du début du XIXe siècle jusqu’aux années 1970, en explorant les relations entre granite, métamorphisme et volcanisme.
  • M. Cristiano Ferraris, du Muséum National d’Histoire Naturelle de Paris: La correspo-dance entre Alfred Des Cloizeaux et Quintino Sella : un exemple des enseignements de Sénarmont.
    Avant la découverte de la diffraction des rayons X par Max von Laue en 1912, les méthodes principales de déter-mination d’un minéral sont l’analyse chimique, l’observation de la morphologie des cristaux et les caractéristiques optiques. S’il est impossible de déterminer la morphologie avec des mesures angulaires, il devient alors impossible de déterminer la symétrie, ni d’appliquer des méthodes optiques dépendantes de lames minces orientées. Dans ce contexte scientifique, Henri Hureau de Sénarmont (1808-1862), professeur de minéralogie à l’École des Mines de 1847 à 1862, et deux de ses élèves Alfred Louis Olivier Le Grand Des Cloizeaux (1817-1897) et Quintino Sella (1827-1884) se sont illustrés dans le monde de la cristallographie par leurs travaux sur les relations entre la structure cristalline et les propriétés de la matière. Sella et Des Cloizeaux sont des maîtres du développement de la cristallographie du XIXe siècle.

Un échange de vues suivra ces exposés.

Pour plus de détails, contactez : cofrhigeo@orange.fr


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
anned (23 mai 2019). 131e réunion du COFRHIGÉO – Dynamiques Environnementales Info. Consulté le 13 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/nhyu


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search