Dynamiques géomorphologiques accélérées et aménagement dans les littoraux méditerranéens

Date / lieu : 7-8-9 décembre 2018 / Hammamet
A toutes les échelles spatio-temporelles, la dynamique géomorphologique peut connaître des moments particuliers ou de rupture. Ceci accompagne des événements ou interventions localisés dans le temps et dans l’espace (un tsunami, un événement météorologique, un incendie de forêt, un aménagement perturbateur de la dynamique sédimentaire… ) mais peut aussi s’inscrire dans une conjoncture de transition ou de changement de tendance (un passage vers un nouveau niveau relatif de la mer, un séisme qui entraîne l’abandon d’un site ou qui donne le coup d’envoi d’une dynamique de glissement, une modification importante de l’occupation du sol, …). L’évolution géomorphologique subit alors, selon les cas, un ralentissement ou une accélération. Le colloque se propose de débattre du deuxième type de situation, le long des littoraux méditerranéens, pour l’importance de ses conséquences sur le plan naturel et les risques ou modifications qu’il peut causer à l’aménagement et aux sociétés humaines. Le littoral est pris dans son sens le plus large, comme interface au contact de différents environnements et subissant des dynamiques provenant des domaines marins et continentaux.
En effet, les conséquences de l’accélération que provoquent certains événements ou conjonctures peuvent être remarquables et demeurer longtemps inscrites dans le paysage d’ensemble (changement de tracé de réseau hydrographique… ) ainsi que dans les formes et dans les dépôts (comme les indices géomorphologiques d’une variation du niveau de la mer ou l’impact, sur la dynamique d’un rivage donné, d’une forte intervention dans des segments côtiers voisins ou dans le bassin-versant d’un cours d’eau exoréique… ). Elles peuvent même influencer le cours de la dynamique après le retour à la normale (une plage amputée de sa dune à l’occasion d’une tempête peut rester longtemps ou à jamais fragilisée ; un rivage situé autour d’une embouchure peut voir sa dynamique s’accélérer durablement si le cours d’eau qui y débouche est dévié artificiellement ou suite à un événement naturel… ). Les effets peuvent également impacter le comportement des sociétés humaines.
Le colloque développera le sujet par une lecture des héritages du passé, tant naturels que ceux d’ordre archéologique. Il considère aussi les formes de l’accélération actuelle des dynamiques et la place qu’y tient de plus en plus l’homme par ses différentes interventions ainsi que les projections dans l’avenir. Une meilleure compréhension des variations spatio-temporelles de la ligne de rivage nécessite la modélisation de cette évolution pour faire des projections dans l’avenir plus fiables.
Le but est, dans un cas comme dans l’autre, en plus de l’apport à la recherche fondamentale par différentes approches (géomorphologique, géoarchéologique, cartographique, …), de tirer des enseignements pour une amélioration de notre compréhension de la dynamique des littoraux ainsi qu’une meilleure définition de leurs aptitudes à l’aménagement et des meilleures formes d’adaptation et de résilience : une place mieux fondée pour la lecture de l’avenir et pour les études prospectives. La cause des dégâts que subissent aujourd’hui bien des rivages ainsi que les aménagements qui les bordent est souvent due à une absence ou insuffisance dans la connaissance du fonctionnement du milieu, notamment les dynamiques non courantes qu’il peut connaître. La question prend toute son importance dans le contexte de l’élévation, en cours, du niveau marin et son accélération, annoncée pour les prochaines décennies. Cette importance grandit lorsqu’on sait que de longs segments côtiers méditerranéens, du moins sur la berge sud, sont encore à l’abri des aménagements mais toujours fortement convoités.
Les axes principaux du colloque sont :
– Témoignages de dynamiques accélérées ou liées à des événements exceptionnels au cours du Quaternaire supérieur : importance, intérêt et enseignements pour l’aménagement.
– Accélération récente de l’évolution des rivages de la mer et des lagunes : approche géoarchéologique à différentes échelles spatio-temporelles.
– Place et impacts durables, sur les littoraux et les aménagements côtiers, des dynamiques rapides (naturelles ou provoquées) et des phénomènes exceptionnels actuels.
– Prospective : indices d’accélération future (facteurs, vulnérabilité, risques, enjeux, vulnérabilité et résilience).
Cliché de tête d’article : Korbous. Creative Commons : International Rivers (Flickr).

OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
admin (6 avril 2018). Dynamiques géomorphologiques accélérées et aménagement dans les littoraux méditerranéens. Dynamiques Environnementales Info. Consulté le 13 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/nhtb


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search